Khadafi à Paris, oh oui !

Publié le par Quentin

Si j’avais à soutenir le droit que Kadhafi a de nous rendre visite, voici ce que je dirais:

La France n’arrivant pas à faire des affaires avec l’Algérie, il faut bien trouver un pays que l’on a pas colonisé.
Le Rafale serait trop cher si il n’y avait que des démocraties pour l’acheter.
Celui dont il s’agit est arabe depuis les pieds jusqu’à la tête ; et il a une tente si belle qu’il est impossible de penser qu’il puisse être mauvais.
On peut se mettre dans l’esprit que Sarkozy, qui est un être très sage, ne négocie avec une personne, surtout un chef d’Etat, que si cette personne est honnête.
Il est si naturel de penser que c’est les droits de l’homme qui constitue l’essence de l’humanité, que Nicolas Sarkozy, qui fait les gouvernements, a mis une femme jeune, belle, noire et intelligente pour défendre cette cause.
On ne peut juger de la moralité de quelqu’un que par la couleur de son argent qui, chez Khadafi, est particulièrement belle.
Une preuve que les anti Khadafi n’ont pas le sens commun, c’est qu’ils font plus de cas des violations des droits de l’homme que des contrats commerciaux, qui, chez les nations policées, sont d’une si grande conséquence.
Il est impossible que nous supposions que Khadafi soit malhonnête ; parce que, si nous le supposions malhonnête, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes honnêtes.
De petits esprits exagèrent trop l’injustice que l’on fait au peuple libyen. Car, si elle était telle qu’ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des dirigeants de l’ONU, qui font entre eux tant de conventions inutiles, d’en faire une générale en faveur de ce peuple opprimé ?

Publié dans Chroniques

Commenter cet article

Louis 13/12/2007 21:56

Khadafi est en pleine mutation vers les droits de l'homme, et l'expérience des films du lundi soir de M6 prouve qu'il ne faut pas se facher avec les mutants.