ça discute sec dans la Cour de l'Elysée

Publié le par Cécile

Il y a trois semaines, en stage d'observation chez Gamma ("Dites bonjour! C'est Cécile, elle fait un stage de 3ème mais elle est à Sciences-Po!"), ils ont eu la gentillesse de m'envoyer suivre des photographes.

Mercredi 28 novembre, j'étais donc dans la cour de l'Elysée, derrière le cordon de sécurité qui parque les photographes (beaucoup plus de place qu'à l'avant première de Bee movie d'ailleurs)

Extraits:

Un groupe de quatre photographes assez jeunes s'ennuient (pas d'action entre 8h et 9h30 à l'Elysée), ça donne:

- Alors il sort avec Ferrari?

- Mais pas du tout il sort avec Dati! Nan attends je t'explique, vous avez vu cette image de Dati je sais plus où, ils étaient tous en costumes noirs et BAM Dati en rouge: Elle porte une petite robe rouge, c'est un signe, elle sort avec le président! En plus, elle a un prénom en "a"...

Deux mètres plus loin, les blagues fusent:

- Ma grand-mère a raté une marche!

- J'ai raté ma mayo!

- Pas de problème! J'appelle tout de suite le président!

Dans un coin, ça discute sec de l'annonce de Sarkozy "Ces jeunes [ceux qui ont tiré sur des policiers après les évènements de Villiers-Le-Bel) iront aux Assises!"

- Oui bon c'est un effet d'annonce, mais en même temps c'est l'évidence qu'ils vont aller aux Assises

- Seulement si c'est une tentative de meurtre

- Tirer sur quelqun avec un fusil à pompe c'est un peu une tentative de meurtre non?

Pendant ce temps-là, ceux qui ont suivi Sarkozy en Chine racontent leurs problèmes

- Le truc avec les Chinois, c'est que pour eux le contact c'est à 10 mètres, ils comprennent pas qu'on veuille être plus près. Du coup à la sortie du premier discours c'était chaud y a eu de la bousculade, y a même eu une fille de BFM qui s'est pris un taquet!

Et là, enfin, Sarkozy et les ministres arrivent. Le président en premier, mais pas avant que son équipe de sécurité s'approche de nous et lâche "Pas d'images! Pour Sarkozy pas d'images!". Les photographes et les cameramen regardent passer Sarkozy d'un air de quoi le fuck. Sarko fait coucou, réalise qu'il y a un truc étrange, ressort des portes de l'Elysée en levant la tête genre qu'est-ce qui se passe vous prenez pas ma photo? et les journalistes de montrer leur appareil puis l'équipe de sécurité. Sarko ne comprend rien mais il est pressé, il refait coucou et s'en va.

Cinq minutes plus tard c'est la révolution, jusqu'à ce qu'on apprenne l'erreur de communication: on avait dit "pas de direct, pas de plateau" et non pas "pas d'images". L'équipe de com' est pas contente fachée tout rouge contre la sécurité...

Fillon, Boutin, montent les marches après un petit salut, et là arrive Amara qui fonce droit devant. Les journalistes: "Bonjour! Bonjour! .... Aaah... Pas bonjour."

Dati enchaîne (pas en petite robe rouge = sort pas avec le président!) "Bonjour! Boooonjour! ... Au rvoir..."

Et là débarque MAM, comme une reine, à pied. Elle s'est faite lacher par son chauffeur devant la cour histoire de montrer qu'elle est vachement open aux médias, pas comme ses collègues. Les journalistes la hèlent "Un petit mot madame Alliot-Marie!" et elle de répondre "Je vous en ai dit plein des mots, hier soir, cette nuit, ce matin!".

Plus tard ressortiront les familles des deux jeunes morts à Villiers-Le-Bel. L'air paumé, ils s'arrêteront quand même pour les journalistes, mais leur avocat parlera pour eux.

10h30: frigorifiée, je ne sens plus mes doigts de pied. Le photographe de Gamma me dit de filer avec ses cartes mémoires, lui attendra le conseil des ministres. Je repars récupérer ma carte d'identité à l'entrée, dommage, j'aurais bien gardé le badge "visiteur". J'aurais surtout aimé rentrer dans l'Elysée, mais ça c'est juste pas possible. Les journalistes eux même ne peuvent pas tous rentrer ils sont obligés de s'organiser en pool. Pour oublier le froid les journalistes papotent, sautent sur place, s'échangent des conseils techniques, tapent la discute aux gens de la com' et à David Martinon, et me draguent (Je t'ai vu vieux beau de France Inter avec tes cheveux poivre et sel et tes yeux bleus!).

Commenter cet article

jb 18/12/2007 13:16

je crois savoir qui suit le conseil des ministres pour france inter...
Chine, tu as une idée?

Q 17/12/2007 00:38

C'est Carla Bruni en fait.

Quentin 16/12/2007 14:48

"Tirer sur quelq'un avec un fusil à pompe, c'est un peu une tentative de meurtre non?"
C'est du Audiard ça.