Les tulipes sont cuites !

Publié le par Q

Kourmanbek Bakiev, un vrai fieffé félon, veut garder son fief du Kirghizistan. Maintenant maintenant, une élection c'est trop long. Si facile de bourrer des urnes si complaisantes et d'oublier les désirs nés un soir de grand vent.
Soufflant sur les vieux, sur les fades despotes, le grand vent redevenu petit ne ramène que des sous-fifres, des bouffons qui font font font et gesticulent vainement. Oh vraiment ? Et Saakashvili ? Et Ioutchenko ? Quelqu'un m'a dit qu'il y avait encore de l'espoir, serait-ce possible alors ?
Oh la Révolution des oranges pourries
Oh la Révolution des roses piétinées
Oh la Révolution des tulipes fanées.



 

Publié dans Chroniques

Commenter cet article